Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le gouvernement du Canada renouvelle le financement pour la mobilisation des connaissances

Les réseaux diffusent les plus récents résultats de la recherche sur les meilleurs moyens d’aider les jeunes à risque, de réduire l’intimidation et d’améliorer les soins pédiatriques d’urgence.

De gauche à droite : Daniel Woolf, Gilles Dupuis, Wendy Craig, Debra Pepler, Mark Gerretsen, Dominique Bérubé, John Fisher

De gauche à droite : Daniel Woolf, Gilles Dupuis, Wendy Craig, Debra Pepler, Mark Gerretsen, Dominique Bérubé, John Fisher

Galerie de photos

Le 29 avril 2016, Kingston (Ontario) — Réseaux de centres d’excellence

Le gouvernement du Canada renouvellera, à hauteur de 3,6 millions de dollars, le financement de trois réseaux de mobilisation des connaissances, y compris le Réseau pour la promotion des relations saines et l’élimination de la violence (PREVNet), qui est établi à Kingston, pour qu’ils continuent de transmettre des pratiques exemplaires validées scientifiquement aux intervenants de première ligne.

Aujourd’hui, à la Queen’s University, Mark Gerretsen, député de Kingston et les Îles, a annoncé au nom de l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, que le réseau PREVNet recevra un montant total de 1,2 million de dollars sur trois ans pour continuer de transmettre les meilleurs résultats de la recherche aux personnes qui peuvent les mettre en pratique.

Ces investissements résultent du plus récent concours de l’initiative de Mobilisation des connaissances des Réseaux de centres d’excellence (MC-RCE). Les deux autres réseaux financés sont Les enfants et les jeunes dans des contextes difficiles (EJCD) et Partage des connaissances pédiatriques en urgence (TREKK). Ces réseaux favorisent le réseautage et la collaboration entre les universités, le secteur privé, le secteur public et des organisations sans but lucratif dans divers secteurs.

Citations

« Ces réseaux montrent comment les résultats de la recherche fondamentale peuvent être utilisés pour élaborer de solides politiques et pratiques fondées sur des données probantes. En fournissant aux intervenants de première ligne les plus récentes connaissances, ceux-ci sont en mesure de veiller à ce que les enfants et les jeunes de l’ensemble du Canada reçoivent de meilleurs soins et vivent dans un environnement plus sûr. »
– L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences

« Le gouvernement du Canada est fier d’appuyer des initiatives novatrices par l’entremise des réseaux de mobilisation des connaissances. L’une des caractéristiques principales de ces réseaux est leur capacité d’avoir une incidence sur les collectivités, notamment dans les salles d’urgence des hôpitaux et dans les cours d’école. Il s’agit d’avantages concrets dont tirent profit les Canadiens dans leur vie de tous les jours. »
– Mark Gerretsen, député, Kingston et les Îles

« Les réseaux EJCD, PREVNet et TREKK démontrent, depuis leur création en 2011, leur extraordinaire utilité en contribuant de façon très concrète à réduire l’intimidation, à améliorer les soins pédiatriques d’urgence et à aider les jeunes à risque. Nous sommes fiers de pouvoir continuer d’appuyer leur travail pendant encore trois ans. »
– Dominique Bérubé, vice-présidente, Programmes de recherche, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

« Nous remercions les RCE de donner au réseau PREVNet la possibilité de créer une solution canadienne et d’élaborer un modèle de partenariat unique au monde. La valeur ajoutée du réseau PREVNet est d’avoir favorisé l’adoption d’une approche cohérente et coordonnée dans différents secteurs, par exemple ceux de la santé mentale, de l’éducation et de la santé publique, afin que la prévention de l’intimidation repose sur une stratégie systématique fondée sur des faits. Au Canada et à l’étranger, le réseau PREVNet est considéré comme le porte-parole officiel en matière de prévention de l’intimidation et de promotion de relations saines. »
– Debra Pepler, codirectrice scientifique du réseau PREVNet et professeure-chercheuse distinguée de psychologie à l’Université York

« Notre but pour les trois prochaines années est d’accroître la capacité des Canadiens à prévenir l’intimidation et de promouvoir des relations saines en établissant des partenariats avec des organisations des secteurs public et privé et des organisations qui offrent des services aux jeunes. Nous voulons que nos meilleures ressources fondées sur des données probantes soient utilisées, adaptées à de nombreux groupes différents et communiquées aux personnes qui interviennent auprès des enfants et des jeunes là où ils vivent, apprennent et jouent. La prévention de la violence grâce à la promotion de relations saines auprès des enfants et des jeunes est la pierre angulaire d’une société concurrentielle, saine et productive. »
– Wendy Craig, codirectrice scientifique du réseau PREVNet et professeure et chef du Département de psychologie, Queen’s University

« Le renouvellement du financement du réseau EJCD nous permettra de poursuivre notre travail avec nos partenaires des quatre coins du Canada pour trouver les meilleurs moyens de développer la résilience chez les enfants et de transmettre ces connaissances aux services d’aide à l’enfance des collectivités. Nous cherchons comment prévenir la violence envers les enfants et mettre fin à la violence des jeunes; pour ce faire, nous repérons des centaines de programmes formidables et prometteurs qui sont offerts partout au pays. Nos partenaires communautaires établissent les priorités du réseau, qui vont de la prévention de l’extrémisme violent chez les jeunes à la recherche de moyens pour prévenir le suicide et aider les enfants victimes d’abus sexuel à guérir. »
– Michael Ungar, directeur scientifique, réseau EJCD

« En collaboration avec ses partenaires, le réseau EJCD est déterminé à briser le cycle de la violence dans la vie des enfants. Au cours des trois prochaines années, nous établirons des partenariats avec des organisations du Québec, de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse, du Nunavut, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique en vue de trouver de nouveaux moyens de consigner les meilleurs programmes destinés aux enfants, d’évaluer leurs résultats et d’inciter davantage d’organisations à mettre en œuvre les pratiques prometteuses. Nous aurons réussi si nous parvenons à améliorer en permanence le sort des enfants qui vivent dans des contextes très difficiles. »
– Marc Renaud, président, conseil d’administration, réseau EJCD

« Nous remercions le gouvernement du Canada de l’appui continu qu’il donne au réseau Partage des connaissances pédiatriques en urgence (TREKK) et à sa vision, qui est de faire en sorte que chaque enfant reçoit des soins de très grande qualité, qu’il soit traité dans un service d’urgence général ou dans un service de pédiatrie. Ces fonds supplémentaires permettront au réseau TREKK de communiquer les plus récentes connaissances pédiatriques en urgence aux professionnels de la santé et aux familles à l’aide de ressources novatrices et attrayantes. Ils lui permettront aussi de poursuivre ses efforts pour étendre sa portée à tous les services d’urgence du pays. »
– Terry Klassen, directeur, TREKK

Quelques faits

  • Chaque réseau dont le financement est renouvelé recevra 1,2 million de dollars de 2016 à 2019.
  • Le réseau EJCD (dont le siège social est situé à Halifax, N.-É.) transforme les résultats de la recherche en politiques et en programmes concrets à l’aide d’activités nationales et locales; d’une base de données Web sur les pratiques exemplaires; et de rapports de synthèse des connaissances sur des sujets cruciaux relatifs aux programmes de santé mentale pour les jeunes vulnérables et à risque.
  • Le réseau PREVNet (dont le siège social est situé à Kingston, Ontario) réunit des chercheurs et des organisations nationales. Ses initiatives, basées sur l’éducation, l’évaluation, l’intervention et les politiques, visent à mettre fin à l’intimidation et à la victimisation, ainsi qu’à créer des environnements où les enfants se sentent en sécurité.
  • Le réseau TREKK (dont le siège social est situé à Winnipeg, Manitoba) transmet aux services d’urgence généraux, aux hôpitaux pour enfants et aux universités les plus récentes connaissances et expériences sur les soins pédiatriques en urgence pour qu’elles soient utilisées.
  • L’initiative de Mobilisation des connaissances des Réseaux de centres d’excellence (MC-RCE) – créée en 2011 – finance actuellement cinq réseaux. Le mandat des autres réseaux est axé sur la cybersécurité et la médecine régénératrice.

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter : Le lien suivant vous amène à un autre site Web @NCE_RCE

Renseignements

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Martin Leroux
Agent des médias et des affaires publiques
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
613-943-7618
media@nserc-crsng.gc.ca

Galerie de photos

Annonce nationale avec Mark Gerretsen, Député (Kingston et les Îles) à Kingston (Ontario)

 

Annonce locale avec Andy Fillmore, Député (Halifax) à Halifax (Nouvelle-Écosse)

Photos : Daniel Abriel

 

Annonce locale avec Terry Duguid, Député (Winnipeg-Sud) et Robert-Falcon Ouellette, Député, (Winnipeg-Centre) à Winnipeg (Manitoba)


Document d’information

L’initiative de Mobilisation des connaissances des Réseaux de centres d’excellence (MC-RCE) appuie le travail en réseau et la collaboration entre le milieu universitaire, l’industrie, les gouvernements et les organismes sans but lucratif. Les réseaux transfèrent des connaissances aux utilisateurs finaux qui peuvent les mettre en pratique de manière à apporter aux Canadiens des avantages sur le plan social, économique et de la santé.

Des réseaux formés d’équipes de recherche bien établies et de communautés réceptrices mettent au point des outils qui facilitent l’acceptation et l’application des résultats de travaux de recherche de calibre international. Ils ont pour but de résoudre des problèmes, de relever des défis clés et de saisir des occasions de grande importance stratégique pour le Canada.

À l’issue du concours de renouvellement de subvention de MC-RCE de 2015, trois réseaux ont reçu des fonds supplémentaires. Chaque réseau recevra un financement de 1,2 million de dollars sur trois ans. Dans le cadre du concours, les réseaux devaient démontrer qu’ils sont fortement motivés à résoudre des problèmes, à relever des défis clés et à saisir des occasions de grande importance stratégique pour les groupes d’utilisateurs finaux et l’ensemble des Canadiens. Leurs activités doivent être multidisciplinaires et porter sur des domaines relevant du mandat d’au moins deux des trois organismes subventionnaires fédéraux.

L’initiative de MC-RCE a été lancée à titre d’initiative pilote en 2005, et est devenue permanente en 2010. Le premier concours de subventions de MC-RCE a eu lieu en 2011 et a donné lieu au financement de trois réseaux de MC-RCE.

Les réseaux suivants recevront un total de 3,6 millions de dollars sur trois ans (2016-19) :

Les enfants et les jeunes dans des contextes difficiles – EJCD

Siège social : Halifax (Nouvelle-Écosse)

Lancé en 2011, le réseau EJCD relie les chercheurs aux décideurs, aux organisations non gouvernementales, aux praticiens, aux intervenants et aux jeunes de l’ensemble du Canada en vue de favoriser l’intégration des résultats de la recherche, des pratiques exemplaires et des connaissances locales aux programmes de santé mentale destinés aux jeunes vulnérables et à risque. Il transforme les résultats de la recherche en politiques et en programmes concrets au moyen d’activités nationales et locales, d’une base de données en ligne sur les pratiques exemplaires et de rapports de synthèse des connaissances sur des sujets importants. Le réseau EJCD découle de la réussite de trois organisations installées à Halifax : le Resilience Research Centre, le Centre for Foreign Policy Studies (Child Soldiers Initiative) et le Centre for Research on Family Health.

Réseau pour la promotion de relations saines et l’élimination de la violence – PREVNet

Siège social : Kingston (Ontario)

Lorsqu’il a reçu son financement par l’entremise du programme pilote des Nouvelles initiatives des Réseaux de centres d’excellence (RCE), de 2006 à 2011, PREVNet a élaboré et peaufiné un modèle très efficace, qui consiste à réunir des chercheurs et des organisations nationales pour qu’ils travaillent ensemble. PREVNet est un réseau national issu de l’initiative de Mobilisation des connaissances des RCE qui réunit 122 chercheurs canadiens éminents et leurs étudiants provenant de 28 universités, auquel se sont jointes 62 organisations nationales offrant des services aux jeunes, dont des organisations industrielles, des organismes fédéraux et provinciaux et des organisations non gouvernementales. Par l’entremise de ces partenaires, il a la capacité d’atteindre tous les enfants canadiens là où ils vivent, travaillent et jouent. Le modèle de mobilisation des connaissances de PREVNet, qui est fondé sur l’éducation, l’évaluation, l’intervention et les politiques, vise à mettre fin à l’intimidation et à la victimisation et à créer des milieux où les enfants se sentent en sécurité.

Partage des connaissances pédiatriques en urgence – TREKK

Siège social : Winnipeg (Manitoba)

TREKK réunit des chercheurs, des cliniciens, des bénéficiaires de soins de santé et des organisations nationales qui cherchent à améliorer l’échange des connaissances et des expériences entre les services d’urgence générale, les hôpitaux pour enfants et les établissements postsecondaires. Il met en œuvre un plan en trois étapes en vue d’accroître les connaissances, les compétences et la confiance des professionnels de la santé qui soignent des enfants très malades ou blessés dans les services d’urgence générale. Cette méthode comporte une évaluation des besoins, une représentation des données probantes actuelles et un échange de connaissances et d’outils concrets avec les professionnels de la santé, les parents et les autres parties prenantes.