Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Foire aux questions sur le concours

Centre d’excellence en recherche Canada-Inde (CERCI)


Processus de concours

Admissibilité

Contenu de la demande

Partenariats

Structure et portée du centre

Administration et rapports


Processus de concours

Les candidats peuvent-ils obtenir des fonds pour élaborer leur demande?

Contrairement au concours des RCE, aucuns fonds en vue de l’élaboration d’une demande ne sont offerts aux candidats dans le cadre du concours visant à créer un CERCI.


Combien de centres seront financés à la suite du concours visant à créer un CERCI et combien de fonds sont disponibles?

À l’issue du concours de création d’un CERCI, un seul centre recevra un appui d’au plus 13,8 millions de dollars sur cinq ans.


Qu’adviendra-t-il du CERCI après cinq ans?

Pour l’instant, aucun financement supplémentaire n’est prévu pour cette initiative après la période de cinq ans précisée dans le budget de 2011. Après cette période, il pourra continuer d’exister grâce aux activités durables qu’il aura créées pendant la période initiale de cinq ans ou laisser un héritage par l’entremise des partenariats qu’il aura favorisés. Les candidats doivent décrire leurs plans pour assurer la viabilité du centre ou laisser un héritage dans la section Gestion du réseau de la demande. 


Faut-il envoyer un avis d’intention?

Oui. Il est obligatoire de présenter un avis d’intention dans le cadre du concours.


Qui évalue les avis d’intention? 

Le personnel des RCE examine les avis d’intention. Aucune décision n’est prise à cette étape. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez Guide sur la présentation de l’avis d’intention.


Les résultats de l’examen des avis d’intention seront-ils rendus publics?

Non. Nous communiquerons avec les candidats qui auront proposé des sujets similaires afin de les encourager à collaborer pour donner plus de poids à leur demande.


Est-il possible d’apporter des changements entre l’étape de l’avis d’intention et celle de la lettre d’intention?

Oui. Il est fortement conseillé d’expliquer la nature et les raisons des changements.


Qui évaluera les lettres d’évaluation et les demandes?

Le Secrétariat des RCE formera un comité de sélection spécial composé de personnes possédant une expertise en matière de partenariats Canada-Inde. Ce comité formulera des recommandations au Comité de direction des RCE sur les lettres d’intention et les demandes.


À quel moment les résultats de l’examen des lettres d’intention seront-ils communiqués?

Les décisions concernant les lettres d’intention seront prises en mars ou en avril 2012, après quoi le Secrétariat des RCE communiquera avec tous les candidats pour les informer des résultats de l’examen de leur lettre d’intention.


Combien de candidats invitera-t-on à présenter une demande à l’issue de l’examen des lettres d’intention?

On prévoit d’inviter trois à cinq candidats à présenter une demande.


Admissibilité

Qui peut présenter une demande?

Le candidat doit être un chercheur canadien qui est admissible à recevoir du financement du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ou du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).


Faut-il proposer des participants et des activités qui sont liés à plus d’un organisme subventionnaire?

Oui. Comme il s’agit d’une initiative des RCE, elle doit englober les disciplines ciblées par au moins deux des organismes subventionnaires. 


Les universités canadiennes sont-elles les seules organisations qui ont directement accès au financement?

Oui. Seules les universités canadiennes admissibles à recevoir des fonds des trois organismes subventionnaires peuvent recevoir du financement dans le cadre de l’initiative du CERCI. Les autres sources de financement générées par le CERCI peuvent servir à appuyer les activités menées au sein d’organisations non admissibles.


Contenu de la demande

Faut-il fournir les lettres d’appui avec la lettre d’intention?

Non. Les lettres d’appui sont présentées à l’étape de la demande.


Quels sont les domaines stratégiques d’importance? Comment faut-il les définir dans la demande?

Le concours visant à créer un CERCI englobe tous les domaines de recherche. Le candidat doit décrire clairement les domaines de recherche visés par le centre et montrer comment ces domaines ont une importance stratégique tant pour le Canada que pour l’Inde.


Quel genre de partenariats préétablis faut-il favoriser? Quelle documentation d’appui faut‑il présenter?

Les partenaires du CERCI peuvent comprendre des organisations du Canada et de l’Inde comme des universités, des collèges, des organisations du secteur privé, des organisations sans but lucratif, des organisations non gouvernementales et des ministères. Les partenariats qui ont été fructueux dans le ou les domaines stratégiques visés par le CERCI et qui devraient se poursuivre dans le cadre de l’initiative doivent être présentés dans la demande. Les candidats doivent décrire le rendement antérieur des partenaires du centre, la pertinence des partenaires pour les travaux envisagés et leur contribution à ces travaux. Les contributions des partenaires doivent être confirmées dans les lettres d’appui.


Comment devons-nous présenter l’appui en nature offert aux chercheurs, aux entreprises ou aux organisations de l’Inde?

Les contributions en espèces et en nature doivent être présentées en dollars canadiens. Dans leurs lettres d’appui, les partenaires indiens peuvent présenter leurs contributions en roupies, mais ces contributions doivent être converties en dollars canadiens dans la demande.


Le CERCI peut-il appuyer des activités de recherche? Comment faut-il l’indiquer dans la demande?

Oui, les activités de recherche réalisées dans un établissement canadien admissible représentent une dépense admissible. Cependant, les candidats doivent savoir que l’excellence du programme de recherche n’est que l’un des cinq critères d’évaluation (à pondération égale) du CERCI et que toutes les activités du centre réalisées pendant la période de cinq ans à l’aide des fonds disponibles doivent satisfaire à ces cinq critères. La section en formule libre prévoit un nombre maximal de pages, et le candidat a toute la latitude voulue pour déterminer la répartition du contenu.


La commercialisation est-elle un critère d’évaluation?

La commercialisation ne constitue pas une exigence et c’est pourquoi il ne s’agit pas d’un critère d’évaluation. Toutefois, si la commercialisation fait partie des objectifs globaux du centre, il faut l’indiquer dans la demande.


Des chercheurs de pays autres que le Canada ou l’Inde peuvent-ils figurer sur la liste des chercheurs présentée dans la demande?

Oui, la liste des chercheurs présentée dans la demande devrait faire état de tous les chercheurs participant au programme de recherche du CERCI proposé.


S’il est prévu que le centre générera des recettes, où faut-il indiquer la valeur estimée de ces recettes dans la demande?

Il faut fournir ces renseignements à l’étape de la demande dans les sections du tableau budgétaire et de la justification du budget.


Quels renseignements doit-on fournir sur la stratégie de gestion de la propriété intellectuelle?

Les renseignements requis sur la gestion de la propriété intellectuelle sont présentés dans le guide de présentation des demandes.


Partenariats

Les partenaires indiens doivent-ils fournir une contribution et si oui, de quel montant?

L’initiative du CERCI n’est pas basée sur un financement de contrepartie, mais comme il est indiqué dans le Guide du concours, « on s’attend à ce que les partenaires indiens apportent une contribution en espèces ou en nature, ou les deux, à un niveau correspondant à l’effort de collaboration proposé ». Il revient donc au candidat de déterminer l’ampleur de l’appui de tous les partenaires et de décrire dans quelle mesure leur appui renforce sa demande.


Les relations établies par un réseau de centres d’excellence (RCE) avec un collaborateur indien sont-elles considérées comme des exemples valables de collaborations antérieures?

Oui.


Structure et portée du centre

Comment le CERCI se compare-t-il à un RCE?

L’initiative du CERCI relève du mandat du Programme des RCE dans son ensemble et comporte de nombreux éléments de programme qui sont semblables. Les principales différences sont présentées dans le tableau ci-dessous :

  RCE CERCI
Domaine ciblé

Domaines prioritaires du Canada

Un ou des domaines qui ont une importance stratégique mutuelle pour le Canada et l’Inde

Objectif des activités

Programme de recherche dans un domaine ciblé

Créer une synergie et à accroître la collaboration qui existe déjà

Durée et financement

Importantes subventions pour créer un programme de recherche qui peut s’étendre sur 15 ans

Un budget limité et une période de financement fixe de cinq ans


Quel est le rôle de l’établissement d’accueil?

Le cas échéant, l’établissement d’accueil héberge le centre administratif et lui fournit le soutien nécessaire. Il veille à ce que le centre ait des locaux convenables et un accès à des systèmes informatiques, de communications et d’administration financière pertinents. Les établissements d’accueil admissibles comprennent notamment les universités et les autres établissements postsecondaires canadiens ayant pour mandat de faire de la recherche, et les établissements qui leur sont rattachés (y compris des hôpitaux, des établissements de recherche et d’autres organisations sans but lucratif) et les consortiums du secteur privé.


Le CERCI doit-il se constituer en organisme canadien sans but lucratif?

Oui, une fois retenu et avant la signature de l’entente de financement avec les organismes subventionnaires fédéraux, le CERCI doit être constitué en organisme canadien sans but lucratif. Il sera essentiel de nouer d’étroits liens financiers et autres avec l’établissement d’accueil du centre, car la subvention sera versée au centre par son intermédiaire.


Le CERCI doit-il mettre l’accent sur un sujet de recherche précis ou peut-il avoir une portée plus large?

Le CERCI peut mettre l’accent sur un domaine de recherche précis ou vaste à condition qu’il y ait un fil conducteur et que la recherche s’inscrive dans le cadre d’un plan stratégique clair et ciblé et du mandat global du CERCI.


Les projets de recherche doivent-ils être menés dans un seul établissement ou dans plusieurs établissements?

Les deux modèles sont valables dans le cadre du concours visant à créer un CERCI. Il incombe au candidat de justifier le modèle utilisé. 


Si je suis un professeur canadien qui travaille à un projet avec un chercheur indien, devrais-je présenter une demande dans le cadre du concours visant à créer un CERCI?

Le CERCI favorisera les interactions entre les organisations et contribuera à améliorer les collaborations entre les chercheurs. Il peut financer des projets de collaboration individuels réalisés par des chercheurs du Canada et de l’Inde, mais il ne peut se limiter à cette activité. 


Le CERCI doit-il être le centre de convergence pour l’ensemble des domaines et des secteurs ou uniquement pour ses secteurs de spécialisation?

Le CERCI retenu sera le centre de convergence pour les collaborations avec l’Inde dans son propre domaine de spécialisation.


Administration et rapports

Quel genre de rapports seront exigés du CERCI retenu?

Le CERCI devra produire un rapport annuel qui contiendra des listes de participants, des tableaux statistiques, les résultats et des histoires de réussite, des rapports financiers, des états des autres sources de financement et des rapports administratifs comme des rapports sur les conflits d’intérêts et des rapports d’activités conformément aux exigences du Secrétariat des RCE. En outre, le Comité de surveillance des RCE réalisera un examen annuel des progrès. Le rapport annuel fera aussi état des contributions et du financement obtenu grâce aux subventions auprès des partenaires du CERCI.


Peut-on appuyer les chercheurs étrangers par l’intermédiaire du Centre d’excellence en recherche Canada-Inde?

L’appui des chargeurs étrangers doit être pris en charge au moyen d’autres sources de financement. 


Peut-on utiliser le financement pour faire venir au Canada des étudiants indiens?

Oui. À condition que leur séjour s’inscrive dans le modèle de collaboration proposé.