Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

ArcticNet

146,2 millions de dollars pour 2003-2025
À propos   |   Nouvelles   |   En vedette   |   Vidéos
ArcticNet

Siège social
Université Laval, Québec (Québec) / Université d’Ottawa, Ottawa (Ontario)

Directeurs scientifiques
Philippe Archambault
Philippe Archambault

Jackie Dawson
Jackie Dawson

Directrice exécutive
Christine Barnard
Christine Barnard

Présidente du conseil d’administration
Donna Kirkwood
Donna Kirkwood

Vers un Nord durable et prospère


L’occasion

Le Nord circumpolaire traverse une période de transformation. Au Canada, le Nord subit les effets du changement climatique, de l’industrialisation et de la modernisation, qui affectent les gens, l’environnement naturel, les ressources et les écosystèmes d’une façon nouvelle et complexe. Au cours des prochaines années, les gouvernements devront prendre des décisions stratégiques relativement à l’Arctique. Ces décisions auront d’énormes répercussions sur la vie et les moyens de subsistance des collectivités du Nord, sur la santé et la survie des plantes et des animaux, sur l’exploitation et l’utilisation des ressources naturelles, et sur la protection des terres et des eaux du Canada. Pour prendre des décisions fondées sur des données probantes, le Canada a besoin de travaux de recherche rigoureux, de liens solides avec les détenteurs du savoir dans le Nord, et d’une collaboration efficace entre les collectivités, les chercheurs, les gouvernements et l’industrie.

Comment ArcticNet saisit l’occasion

ArcticNet représente le plus important engagement pris jusqu’à maintenant par le Canada pour explorer les conséquences sociales, économiques et environnementales du changement climatique et de la modernisation dans le Nord canadien. Depuis 2004, ArcticNet mène les travaux de recherche, tisse les liens et acquiert l’expérience nécessaires pour comprendre les défis qui se posent dans le Nord. Grâce à un réseau de partenaires, ArcticNet transforme la façon dont sont réalisés les travaux de recherche dans le Nord, les rendant plus inclusifs. En effet, les travaux de recherche qui s’y déroulent sont menés avec et par les habitants du Nord. Fort de son programme scientifique renouvelé, le réseau offre des services et des initiatives qui comprennent notamment les suivants :

  • permettre aux collectivités du Nord de mener leurs propres travaux de recherche grâce au nouveau programme novateur NORTH BY NORTH;
  • arrimer les connaissances scientifiques multidisciplinaires à l’expertise locale pour réaliser des évaluations et recommander des façons de s’adapter au changement, grâce à des études intégrées d’impact régional et au nouveau portail destiné à la mobilisation des connaissances;
  • promouvoir l’excellence scientifique canadienne dans l’Arctique partout dans le monde grâce au programme SATELLITE.

Quelques résultats

  • Depuis 2004, ArcticNet a formé plus de 4 200 personnes hautement qualifiées, dont 1 936 étudiantes et étudiants des cycles supérieurs et stagiaires postdoctoraux (plus de 61 % de femmes). ArcticNet cultive des compétences diverses, qui touchent autant à l’utilisation d’équipement de terrain novateur qu’à la sécurité dans les régions éloignées, à la sensibilisation aux cultures autochtones et à la formation sur le comportement éthique. Il favorise le perfectionnement professionnel des plus de 799 personnes hautement qualifiées qui suivent actuellement une formation auprès du réseau (58 % sont des femmes et 25 % sont des Autochtones).
  • À l’heure actuelle, ArcticNet finance les activités de plus de 200 chercheuses et chercheurs (dont 44 % sont des femmes) dans le cadre de 78 projets menés par des chercheuses et chercheurs d’expérience en milieu postsecondaire, des scientifiques en début de carrière et des chercheuses et chercheurs inuits dans plus de 50 universités, collèges et organisations inuites au Canada. Les membres du réseau ont réalisé plus de 200 projets et publié plus de 16 500 articles sur les enjeux qui touchent l’Arctique canadien et le Nord.
  • ArcticNet lance un balado, ArcticMinded, dans le but de communiquer les histoires des chercheuses et chercheurs dont il finance les activités, de son personnel et de ses partenaires. L’initiative vise à attirer l’attention sur les personnes qui contribuent à notre compréhension de la transformation de l’Arctique.
  • ArcticNet finance Inuit Qaujisarnirmut Pilirijjutit (IQP), un programme dirigé par les organisations régionales inuites de l’Inuit Nunangat. S’inscrivant dans l’initiative North by North, il s’agit du premier programme de financement de la recherche dans le monde dirigé et administré par les Inuits. Le programme cadre avec la Stratégie inuite nationale sur la recherche de l’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), qui vise à promouvoir l’autodétermination des Inuits et le codéveloppement de la recherche.
  • Dans le cadre de l’engagement continu d’ArticNet auprès des décideuses et décideurs et des leaders, la recherche réalisée au sein du réseau permet d’informer le gouvernement sur les questions qui touchent à la santé des Inuits au moyen de l’approche « Une seule santé ». Des questions complexes liées au bien-être des Inuits sont étudiées, y compris la santé mentale et les changements climatiques, la sécurité alimentaire et l’accès à l’eau potable, les contaminants et les maladies de la faune.
  • Le réseau mobilise 60 partenaires autochtones dans 48 collectivités de toutes les provinces et de tous les territoires. Dans le cadre des travaux qui sont menés avec, par et pour les collectivités du Nord, une cinquième étude intégrée d’impact régional est en cours d’élaboration, laquelle couvre l’ouest de la région subarctique continentale du Canada et les collectivités des Premières Nations et des Métis qui s’y trouvent.
  • Chaque année, ArcticNet tient la plus grande réunion scientifique sur l’Arctique au monde. La réunion scientifique de 2022 a eu lieu à Toronto, en Ontario, du 4 au 8 décembre, avec près de 1 300 participantes et participants de partout au Canada et du monde entier. Cette année, 420 résidentes et résidents du Nord y ont participé, soit 35 % du nombre total de personnes ayant pris part à la réunion; c’est la représentation la plus importante à ce jour de résidentes et résidents du Nord. Le succès retentissant de cette réunion a permis d’établir un précédent en matière de réseautage, d’excellence scientifique, d’inclusion, de diversité, de représentation et d’accessibilité.

Pour en savoir plus sur ArcticNet

 

Nouvelles
Le 6 décembre 2023
Le 14 décembre 2022
Le 30 novembre 2022
Le 7 octobre 2022
Le 4 octobre 2022
Le 11 février 2022
Le 22 décembre 2021
Le 4 février 2021