Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau d’innovation en nanomédecine - RdIN

18,5 millions de dollars pour 2019-2025
Réseau d’innovation en nanomédecine

Siège social
University of British Columbia, Vancouver (Colombie-Britannique)

Directrice scientifique et directrice générale
Christine Allen Christine Allen

Président du conseil d’administration
Don EnnsDon Enns
Vice-président et directeur mondial, Systèmes de libération des médicaments, Evonik Industries

Faire progresser la nanomédecine pour vaincre la maladie


L’occasion

Les nanomédicaments, ou médicaments « intelligents » qui emploient diverses formes de nanotechnologie, sont susceptibles d’avoir une incidence révolutionnaire sur le développement de médicaments. Des nanomédicaments anticancéreux pourront notamment être administrés avec plus de précision sur les sites de la maladie, ce qui améliorera considérablement l’efficacité, réduira la toxicité et permettra l’emploi de thérapies géniques utilisant l’ARN et l’ADN qui ont le potentiel de traiter la plupart des maladies humaines. En outre, les diagnostics et les agents d’imagerie basés sur la nanotechnologie nous permettront de déceler les maladies plus tôt et de suivre l’efficacité des thérapies avec plus de précision.

Comment le RdIN saisit l’occasion

Le Réseau d’innovation en nanomédecine (RdIN) mobilise des intervenants des milieux universitaire et industriel ainsi que des organismes de recherche sans but lucratif pour maintenir et améliorer la position du Canada en tant que chef de file mondial de la mise au point de nanomédicaments de la prochaine génération. Le RdIN élabore des thérapies novatrices pour guérir les maladies humaines qui représentent un lourd fardeau, élabore de nouveaux diagnostics pour déceler les maladies avec plus de précision et commercialise ces produits pour apporter aux Canadiens des avantages sur le plan économique et de la santé. De plus, le RdIN forme la main-d’œuvre qualifiée dont a besoin l’industrie croissante de la nanomédecine.

Quelques résultats

  • En 2020-2021, le RIN a réalisé 32 investissements en recherche, dont 24 dans des projets de recherche, 2 dans des plateformes de recherche destinées à faciliter la commercialisation et 6 dans des initiatives de recherche stratégique (dont un projet lié à la COVID-19), ce qui a donné lieu au dépôt de 7 brevets et à la production de 369 publications.
  • Le RIN a contribué à la création de 3 nouvelles entreprises et de 11 emplois, l’objectif étant de créer 10 nouvelles entreprises et 100 nouveaux emplois hautement spécialisés d’ici 2024.
  • Le RIN unit le secteur canadien de la nanomédecine, lequel joue un rôle de premier plan dans le monde, et établit des partenariats stratégiques entre les secteurs en vue de promouvoir un solide écosystème de la nanomédecine. Le RIN compte 97 partenaires (en 2020-2021), ce qui lui permet d’obtenir 1,66 $ en contributions provenant des partenaires pour chaque dollar investi dans la recherche par les réseaux de centres d’excellence.
  • Les dirigeants du RIN contribuent activement à l’élaboration d’une stratégie canadienne de biofabrication en réponse aux pénuries de vaccins contre la COVID-19, et le RIN établit des partenariats entre différents secteurs au pays afin de soutenir le développement de l’écosystème canadien de la nanomédecine.
  • Le RIN a mobilisé 163 personnes hautement qualifiées en vue de préparer la prochaine génération de scientifiques et d’entrepreneurs en nanomédecine. De 2019 à 2021, le RIN a délivré 9 certificats de formation avancée à des personnes hautement qualifiées, proposé 47 séances de renforcement des capacités et offert 966 possibilités individuelles de renforcement avancé des capacités et s’est associé à Mitacs pour décerner 6 bourses d’études.
  • Le RIN a établi deux nouvelles installations de base de calibre mondial, qui contribuent actuellement à stimuler l’innovation dans le domaine de la nanomédecine et qui continueront de le faire dans l’avenir. Ces installations sont les suivantes : NanoCore, qui fournit des formulations de nanoparticules de pointe et un service de caractérisation normalisée des nanomédicaments afin de permettre la production rapide de traitements puissants à des fins de recherche et de développement; et PharmaCore, qui soutient des études in vitro et in vivo, ainsi que des activités de mise à l’échelle, des essais de stabilité et des processus de fabrication en vue de contribuer à confirmer le potentiel commercial de nouveaux composés thérapeutiques.
  • Le RIN a développé des ressources de soutien à la recherche, notamment un répertoire en ligne de vidéos de renforcement des capacités et de présentations scientifiques, ainsi que trois outils interactifs en ligne de gestion de la propriété intellectuelle, élaborés en collaboration avec un agent de brevets spécialisé dans la propriété intellectuelle dans les secteurs de la biotechnologie et de l’industrie pharmaceutique.

Pour en savoir plus sur RdIN

 

Nouvelles
Le 23 juin 2022
Le 22 juin 2022
Le 2 mai 2022
Le 27 avril 2022
Le 20 avril 2022
Le 25 janvier 2022
Le 4 janvier 2022
Le 3 novembre 2021
Le 26 juillet 2021
Le 20 juillet 2021
Le 24 juin 2021
Le 22 juin 2021
Le 22 juin 2021
Le 21 juin 2021
Le 21 juin 2021
Le 21 juin 2021
Le 18 juin 2021
Le 12 avril 2021
Le 30 mars 2021
Le 30 mars 2021
Le 18 novembre 2020
Le 12 novembre 2020
Le 9 novembre 2020
Le 17 septembre 2020
Le 25 août 2020
Le 24 août 2020
Le 17 août 2020
Le 14 août 2020
Le 12 août 2020
Le 5 août 2020
Le 17 juillet 2020
Le 14 juillet 2020
Le 3 juillet 2020
Le 24 juin 2020
Le 24 juin 2020
Le 23 juin 2020
Le 14 mai 2020
Le 30 avril 2020
Le 24 avril 2020
Le 15 avril 2020
Le 16 avril 2019