Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées*

47,8 millions de dollars pour 2012-2023
À propos   |   Nouvelles   |   En vedette   |   Vidéos
Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées

Siège social
Queen's University, Kingston (Ontario)

Directeur scientifique et chef de la direction
John Muscedere John Muscedere

Président du conseil d'administration
Russell Williams Russell Williams
Vice-président principal, Mission, Diabetes Canada

Améliorer les soins pour les personnes âgées fragiles


Compte tenu du nombre grandissant de personnes âgées au Canada et des progrès continus en matière de soins médicaux, la technologie et les méthodes utilisées pour traiter les personnes âgées fragiles et offrir des soins appropriés en fin de vie représentent des défis importants pour les systèmes canadiens de santé et de services sociaux. Si les technologies et les traitements se sont révélés extrêmement efficaces pour aider les Canadiens ayant une maladie chronique à vivre plus longtemps, il est de plus en plus évident que leur utilisation non voulue en fin de vie diminue la qualité de vie des patients et des familles. En outre, un grand nombre de ces technologies et traitements sont couteux. Il est donc impératif d’améliorer immédiatement les soins destinés aux patients âgés fragiles et gravement malades en procédant à une évaluation rigoureuse et à une mise en oeuvre éthique des technologies de soins de santé. Il est également impératif d’améliorer la communication et le processus décisionnel relatifs à l’utilisation des technologies qui maintiennent les personnes en vie.

Le Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées (RCSPF) est un réseau national qui améliore les soins donnés aux ainés canadiens vivant avec la fragilité, accroit la détection et l’évaluation de la fragilité, appuie la recherche et les interventions et rassemble les éléments probants afin de transformer les soins de santé et les soins sociaux au profit des ainés canadiens fragiles. Il s’emploie à supprimer les cloisons dans le système de santé en favorisant l’adoption d’une stratégie axée sur la famille et la collaboration entre les disciplines et les secteurs, dans le but de cerner les lacunes dans les soins et de trouver des solutions à des questions complexes, des soins actifs aux soins intensifs en passant par les soins communautaires. En réalisant des travaux de recherche, en échangeant des connaissances et en formant la prochaine génération de soignants qui s’occuperont de cette population vulnérable, le RCSPF cherche à influer sur quatre domaines : l’amélioration des soins pour les personnes âgées malades; l’amélioration de l’efficacité du système de soins de santé; les politiques et les pratiques basées sur des données probantes; et la réduction de la détresse morale chez les patients, les familles et les soignants.

Quelques résultats

  • Le RCSPF regroupait près de 1 000 chercheuses et chercheurs de 49 hôpitaux et établissements d’enseignement universitaire et plus de 500 personnes hautement qualifiées, 20 entreprises et partenaires du secteur privé, 20 organismes gouvernementaux ainsi que plus de 100 organismes communautaires. Il s’agissait donc d’un réseau formé de plus de 4 500 personnes résolues à améliorer la qualité de vie des ainés canadiens fragilisés et des proches aidants. Le RCSPF est considéré comme une ressource pour les collaborations tant au pays qu’à l’étranger, telle qu’en témoigne sa participation aux côtés de la Fédération internationale sur le vieillissement (IFA) lors de la 15e conférence mondiale sur le vieillissement.
  • En 2021, avec l’aide de personnes dans 25 pays, le RCSPF a mené à terme son initiative FOCUS (Frailty Outcomes ConsensUS), qui a permis de compiler une liste d’éléments d’information et de résultats à mesurer afin d’améliorer la qualité et le regroupement des données de recherche clinique sur la fragilité. Au printemps 2022, les résultats de l’initiative FOCUS ont été publiés en libre accès dans la revue BMC Geriatrics.
  • La campagne de santé publique AVOID Frailty du RCSPF a donné aux ainés canadiens les moyens de prendre en main leur santé à mesure qu’ils vieillissent et de réduire leur risque de fragilisation. La campagne a servi de fondement à la création du programme AVOID Frailty, que le RCSPF a mis en œuvre dans la région de Kingston, Frontenac, Lennox et Addington (KFL&A). Cette ressource qui présente une série d’interventions basées sur des données probantes est mise gratuitement à la disposition des personnes âgées de 60 ans et plus afin de favoriser un vieillissement en santé. Le programme AVOID Frailty et les enseignements qu’on en a tirés dans la région KFL&A serviront à orienter la mise en place d’autres centres voués au vieillissement en santé au Canada.
  • Le module éducatif mis au point par le RCSPF et rendu accessible gratuitement en ligne fournit à tous les Canadiens et les Canadiennes des données probantes sur la fragilité. Il est particulièrement utile aux professionnelles et professionnels de la santé qui travaillent auprès des personnes âgées, les informant de ce qu’est la fragilité, comment l’évaluer et comment la prévenir ou l’atténuer. En date de mai 2022, le module avait été consulté plus de 1 100 fois par des gens de divers secteurs, tant du milieu médical que non médical.
  • En investissant dans les cliniques MINT de la mémoire de la Dre Linda Lee et de son équipe, le RCSPF a permis d’ouvrir à l’ensemble du pays l’accès à cette façon innovante et éprouvée de traiter les personnes atteintes de démence. Grâce à cette méthode implantée dans plus de 100 cabinets de médecin au Canada, les équipes de soins primaires et les partenaires, dont les spécialistes et les intervenants du milieu communautaire, sont formés pour offrir sur place des soins de très haute qualité aux personnes atteintes de démence. Ce modèle intégré de soins dans les bureaux de médecins permet d’accompagner 90 % des personnes vivant avec une démence et leurs proches, ce qui réduit de près de 50 % les temps d’attente. L’investissement du RCSPF est important, car des études récentes ont montré que la fragilisation est souvent un élément prédicteur de troubles cognitifs et qu’elle joue un rôle clé dans l’apparition de symptômes et le diagnostic de la démence.

Pour en savoir plus sur le Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées


* (appelé auparavant Technology Evaluation in the Elderly Network)

 

Nouvelles
Le 19 décembre 2022
Le 1er décembre 2022
Le 6 septembre 2022
Le 10 juin 2022
Le 3 janvier 2022
Le 16 décembre 2021
Le 14 juin 2021
Le 22 avril 2021
Le 16 avril 2021
Le 9 avril 2021
Le 23 mars 2021
Le 3 mars 2021
Le 16 février 2021
Le 28 janvier 2021