Et si nous pouvions constituer des grappes créatrices d’emplois?

Institut NÉOMED – NÉOMED (CECR)

 
Alex Caron, scientifique principal à Inception Sciences, l’une des 30 entreprises qui utilisent les laboratoires spécialisés de NÉOMED

Le défi : La grappe de recherche pharmaceutique de Montréal était menacée lorsque des entreprises mondiales ont commencé à fermer leurs installations de recherche et développement au début de la décennie en raison de l’augmentation des couts du développement de médicaments et de la réduction du nombre de médicaments vedettes. Il fallait trouver un nouveau modèle.

La réponse : En 2012, Max Fehlmann, qui était alors président du Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM), a négocié une entente selon laquelle AstraZeneca cédait son installation de recherche de pointe, trois programmes de développement de médicaments et 5 millions de dollars pour créer l’Institut NÉOMED. Ce partenariat public-privé, appuyé par le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral, crée une grappe de biotechnologie dynamique et transforme NÉOMED en un organe de commercialisation qui travaille avec les universités et les petites entreprises de biotechnologie pour faire progresser les médicaments candidats prometteurs. En 2015, NÉOMED a conclu avec GlaxoSmithKline (GSK) une entente similaire qui lui a permis d’obtenir une deuxième installation de recherche et développement et des fonds de contrepartie de 10 millions de dollars, ainsi que de sauver les 60 emplois de sa première entreprise dérivée, NÉOMED-LABS. Avec ses 300 employés qui travaillent aux deux sites, NÉOMED offre des locaux et des services de laboratoire à 30 entreprises.

Il est très couteux de lancer un nouveau laboratoire; NÉOMED avait toute l’infrastructure spécialisée requise pour aider une nouvelle entreprise. Grâce à l’équipement et aux locaux qu’il nous a fournis, nous avons pu acquérir des capacités en chimie, en biologie, ainsi qu’en métabolisme et pharmacocinétique des médicaments, afin de lancer nos programmes de recherche et d’agrandir notre équipe, qui est passée de 1 à 16 employés. Denis Riendeau, directeur administratif de la biologie, Inception Sciences Canada Inc.