Et si les biocarburants étaient offerts à un plus grand nombre d’aéroports?

Groupement aéronautique de recherche et développement en environnement – GARDN (RCE-E)

 
Photo : Brian Losito, Air Canada

Le défi : En 2016, plus de 190 pays ont signé une entente pour limiter les émissions provenant du transport aérien international. Dans le cadre de projets de recherche coopérative menés par le GARDN, l’industrie aérospatiale canadienne doit maintenant régler les problèmes de logistique associés à l’introduction de biocarburants pour l’aviation dans les principaux aéroports du Canada.

La solution : Air Canada collabore avec 13 organisations, notamment le GARDN et BioFuelNet, à un projet de recherche coopérative de trois ans pour introduire 400 000 litres de biocarburant pour l’aviation durable dans un circuit de carburant mixte. Dirigé par l’Initiative canadienne de la chaine d’approvisionnement en biocarburant (ICCAB), le projet qui se déroule à l’aéroport Montréal-Trudeau représente un pas crucial vers l’atteinte des buts à long terme de l’industrie : croissance neutre en carbone à partir de 2020 et réduction de 50 % des émissions d’ici 2050 par rapport aux niveaux de 2005. En outre, l’ICCAB vise à stimuler l’industrie canadienne des bioproduits en créant une chaine d’approvisionnement durable en biocarburant.

L’ICCAB constituera une importante contribution parce qu’il permettra de valider les éléments de la chaine d’approvisionnement canadienne et d’acquérir une expérience pratique. L’appui à long terme de partenaires comme le GARDN sera essentiel à la compétitivité d’Air Canada et de l’industrie du transport aérien dans un monde où il faut réduire les émissions de carbone. Myrka Manzo, gestionnaire, Affaires environnementales, Air Canada