Et si un traitement personnalisé pouvait guérir les cancers uniques?

Innovation Exactis – Exactis (RCE-E)

 

Le défi : Dans le cadre du traitement personnalisé d’un cancer, les médicaments expérimentaux sont administrés aux patients qui en profiteront le plus. Cette méthode nécessite le repérage de petits groupes de patients pour les essais cliniques en fonction de biomarqueurs distincts, ce qui est impossible à faire lorsque les patients proviennent de la même clinique d’oncologie.

La réponse : Le registre Personnalisez mon traitement (PMT) – une base de données pancanadienne qui a été lancée par Innovation Exactis et qui compte de grandes entreprises pharmaceutiques, de petites et moyennes entreprises, des hôpitaux, des instituts de recherche et le gouvernement – rassemble des patients provenant de plusieurs centres d’oncologie. Quelque 470 patients du Québec et du Nouveau-Brunswick ont été les premiers à s’inscrire; le but est d’en inscrire 8 000 des quatre coins du Canada d’ici la fin de 2019. Le projet permettra de réunir la masse critique des données génétiques et moléculaires requises pour associer les patients aux essais cliniques réalisés avec seulement 80 patients.

Un cancer du sein qui a été traité peut réapparaitre dans les quatre ou cinq ans suivants. Dans certains cas, ce délai peut aller jusqu’à dix ans, mais les cancers du sein agressifs peuvent réapparaitre dans un délai de trois ans. En ayant accès à des échantillons de tumeur qui ont été prélevés avant la réapparition du cancer, nous pouvons trouver plus rapidement le médicament qui correspond au profil génétique de la tumeur en question. Mark Basik, Hôpital général juif, Montréal