Et si les personnes âgées fragiles pouvaient vivre de façon autonome?

Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées - RCSPF (RCE)

 

Le défi : Il arrive souvent que les personnes âgées fragiles qui vivent dans une région rurale aient un accès plus limité aux services de santé et aux services sociaux que celles qui vivent dans les grandes villes. En outre, elles ne connaissent pas nécessairement les services limités qui sont offerts dans leur communauté et ne savent pas comment y accéder. Le RCSPF a travaillé avec plusieurs partenaires pour former des « intervenants itinérants bénévoles » qui vont chez les personnes âgées atteintes d’une maladie chronique pour déterminer leurs besoins, coordonner leur accès aux ressources et services locaux et les inciter à s’engager activement dans leur communauté.

La réponse : Les données ont montré que cette approche représente un moyen économique d’aider les personnes âgées atteintes d’une maladie chronique à améliorer leur qualité de vie et leur santé. L’Institut canadien de recherche sur le cancer et les Instituts de recherche en santé du Canada ont fourni des fonds supplémentaires pour poursuivre la mise à l’essai du programme dans 10 autres endroits de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Nouvelle-Écosse. Le programme basé sur des faits et la trousse conviviale peuvent aussi être utilisés par d’autres soignants bénévoles et organismes de soins à domicile.

Mon mari et moi avons un cancer en phase terminale. Ce service a comblé une lacune importante dans notre vie, car nous n’avons malheureusement pas d’enfant. C’était très rassurant de savoir que nous pouvions appeler quelqu’un en qui nous avions confiance et qui connaissait nos besoins. Jenny Smith, cliente d’un intervenant itinérant bénévole