Et si les problèmes cardiaques pouvaient être réglés plus rapidement?

Réseau canadien sur l’arythmie cardiaque - ReCAR (RCE)

 
Le cathéter à ballonnet de cryoablation de Medtronic

Le défi : La fibrillation auriculaire est une maladie chronique évolutive qui touche plus de 700 000 personnes. Le traitement de première intention est la médication, mais il n’empêche pas la maladie de progresser. Il existe une solution à long terme prometteuse : une procédure peu invasive basée sur l’utilisation de deux technologies créées et mises au point au Canada. Le ReCAR a réuni des chercheurs universitaires, des médecins et des économistes de la santé qui réaliseront un essai clinique avec 300 patients aux quatre coins du pays, afin de simplifier la procédure.

La réponse : La procédure est basée sur l’utilisation d’une aiguille transseptale à radiofréquence, fabriquée par Baylis Medical, et d’un cathéter à ballonnet de cryoablation, fabriqué par Medtronic Canada. Elle vise à détruire les minuscules tissus cardiaques qui causent les pulsations rapides et irrégulières. Les chercheurs pensent que son utilisation au début de la maladie pourrait empêcher la réapparition de la maladie plus tard, ce qui éviterait les décès prématurés et réduirait les couts des soins de santé de centaines de millions de dollars.

De nombreux travaux de recherche clinique et d’essais cliniques ont montré que cette procédure est efficace au début de la fibrillation auriculaire. Mais ces résultats n’ont pas mené à la mise en place d’une pratique clinique, parce que tous les intervenants n’ont pas participé et ne se sont pas entendus dès le début. L’avantage du ReCAR est de réunir les secteurs public et privé de façon structurée afin de favoriser ce changement. Allison Rubino, gestionnaire de la recherche clinique, Medtronic Canada Ltd