Et si... un test oculaire permettait de dépister l’ETCAF chez les bébés?

NeuroDevNet (RCE)

 
L’étudiante de cycle supérieur de la Queen’s University et titulaire d’une bourse Mitacs Accélération Carmela Paolozza utilise la technologie de suivi oculaire EyeLink, de SR Research, avec un jeune enfant. Photo : Katelyn Verstraten

Les chercheurs appuyés par le réseau NeuroDevNet ont fait deux découvertes révolutionnaires qui pourraient mener à l’élaboration d’un outil moins coûteux et plus rapide pour dépister, chez les jeunes enfants et même les nouveau-nés, l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) et d’autres troubles neurologiques et psychiatriques comme le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, la maladie de Parkinson et l’autisme. Des chercheurs de la Queen’s University ont réalisé une première mondiale en montrant que les enfants exposés à l’alcool avant la naissance maîtrisent moins bien les mouvements oculaires que les enfants qui ont eu un développement normal. Ils ont ensuite collaboré à l’élaboration d’outils d’analyse qui permettent d’utiliser le système de suivi oculaire fabriqué par l’entreprise canadienne SR Research Ltd. pour faire un dépistage très efficace à faible coût. Des centaines d’enfants des quatre coins du Canada ont participé à ces études et de nouveaux travaux sont réalisés pour déterminer si les mêmes méthodes peuvent être utilisées avec des nourrissons aussi jeunes que 12 mois. Le dépistage et l’intervention précoces peuvent considérablement améliorer la qualité de vie des enfants et réduire les coûts des soins de santé.

Pour SR Research, le dépistage de l’ETCAF peut non seulement épargner des années de frustration aux patients et leur donner l’espoir de mener une vie plus satisfaisante, mais aussi représenter de nouveaux débouchés commerciaux. Nous espérons que NeuroDevNet réussira à amener les chercheurs et l’industrie à collaborer pour confirmer la validité du concept et obtenir les preuves rigoureuses requises pour commercialiser ce produit de dépistage.William Schmidt, directeur des ventes, SR Research Ltd.