Réduire le risque d’un autre Walkerton

Réseau canadien de l’eau (RCE)

 

Les municipalités et les organismes de réglementation n’ont pas toujours été d’accord sur la meilleure façon d’assurer la salubrité de l’eau potable. Pour relever ce défi, le gouvernement de l’Ontario s’est tourné vers le Réseau canadien de l’eau (RCE), tierce partie crédible qui pouvait mobiliser les municipalités, les décideurs, les universitaires et l’industrie. Les chercheurs du réseau, qui sont dispersés dans l’ensemble du pays, ont collaboré avec les parties prenantes pour élaborer, à partir de données probantes, des lignes directrices faciles à comprendre, qui aident les municipalités à déterminer où dépenser au mieux l’argent afin de se conformer à la Loi sur la salubrité de l’eau potable de l’Ontario. Ces nouvelles lignes directrices basées sur des données scientifiques réduiront considérablement le risque que se produise une autre tragédie comme celle de Walkerton et assureront la protection de la santé publique à un prix raisonnable.

Le Réseau canadien de l’eau était le mieux placé pour réunir les diverses parties prenantes dans ce processus et tirer parti de sa communauté scientifique multidisciplinaire, en vue de fournir les données les plus à jour sur l’évaluation du risque et la qualité de l’eau potable. Sa contribution n’a pas seulement été précieuse : elle a été pratiquement indispensable. Aziz Ahmed, superviseur, Approbations et licences, Direction de la salubrité de l’eau potable, ministère de l’Environnement de l’Ontario