Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Un nouveau logiciel de correction permet aux enseignants de gagner du temps et aux gouvernements, de faire des économies

Ce qui a d’abord été un « cauchemar logistique » – demander à 100 correcteurs de corriger les 5 000 examens du Défi ouvert canadien de mathématiques (DOCM) de 2011 – a mené à la création d’une entreprise en croissance rapide ayant un potentiel commercial mondial.

Fondée par James Colliander, professeur à la University of Toronto, et Martin Muñoz, étudiant aux cycles supérieurs à la University of Toronto, Crowdmark Inc. a été parmi les dix premières entreprises issues du programme d’incubation des technologies au stade initial de la University of Toronto (UTEST). Administré conjointement par la University of Toronto et MaRS Innovation, le programme aide à transformer des idées prometteuses en produits et services commercialisables en offrant aux jeunes entreprises du financement de démarrage, des locaux situés dans le MaRS Discovery District, à Toronto, des services de mentorat et des services consultatifs aux entreprises.

« Les responsables du programme UTEST ont compris l’importance de mon invention et en ont vu le potentiel, alors que d’autres, non », affirme M. Colliander.

Le potentiel du produit repose sur une plateforme logicielle qui remplace la correction manuelle par la correction faite au moyen de l’infonuagique. Voici comment le logiciel fonctionne : le modèle de l’examen et la liste des étudiants sont téléchargés dans Crowdmark, qui génère des examens et assigne un code à chaque étudiant. Ensuite, les enseignants impriment l’examen pour les étudiants, puis les examens terminés sont numérisés et téléchargés dans Crowdmark. Les correcteurs travaillent ensuite seuls ou en équipe afin de noter les examens et de formuler des commentaires. La plateforme enregistre les examens afin que les étudiants et leurs parents puissent y accéder en ligne facilement et en tout temps.

Le produit a été testé avec succès au DOCM de 2012, où 147 correcteurs installés dans huit universités canadiennes ont évalué simultanément 46 424 problèmes de mathématiques. Le temps de correction a été réduit de moitié par rapport aux concours précédents.

En mai 2013, des enseignants de troisième et de sixième année de la Golf Road Junior Public School, à Toronto, ont utilisé Crowdmark pour corriger un examen factice de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation de l’Ontario (c’est‑à‑dire les tests normalisés de l’OQRE). Un enseignant a dit : « J’ai pu corriger trois fois plus de travaux d’élèves en trois fois moins de temps que si je les avais corrigés manuellement. »

En plus de permettre aux enseignants de gagner du temps, la plateforme permet aux conseils scolaires de faire des économies.

« Collectivement, les enseignants passent plus de deux milliards d’heures par année à corriger manuellement les travaux des étudiants. L’administration des tests de l’OQRE coûte au gouvernement de l’Ontario 33 millions de dollars chaque année », dit M. Colliander.

Compte tenu du potentiel commercial du produit, le bureau de la propriété intellectuelle de la University of Toronto a aiguillé M. Colliander vers MaRS Innovation, qui l’a encouragé à établir une entreprise dans le cadre du programme UTEST.

« Ce qui permet au programme UTEST de se démarquer, c’est qu’il est axé sur des initiatives fondées sur la propriété intellectuelle au stade initial, tandis que la plupart des accélérateurs axés sur la technologie s’intéressent aux entreprises de technologie dynamiques et tendancielles. De plus, nous incubons les entreprises pendant six mois, au lieu de trois mois comme c’est généralement le cas, ce qui leur donne le temps de valider la technologie et d’étudier le marché », explique Michael Betts, entrepreneur en résidence à MaRS Innovation et codirecteur du programme UTEST.

Le financement de démarrage de 30 000 $ accordé par le programme UTEST a permis à Crowdmark de déposer une demande de brevet, de construire un prototype, de préparer un plan d’affaires et d’obtenir des conseils sur le marketing et la création d’une entreprise prospère et durable. Le concours de mathématiques a fourni une occasion de mettre le logiciel à l’essai dans le monde concret.

La réussite de cette validation de principe à grande échelle, les ressources limitées des systèmes d’éducation partout dans le monde et le marché en pleine expansion de l’éducation à distance ont convaincu MaRS Innovation, le Connaught Fund de la University of Toronto, les Centres d’excellence de l’Ontario et d’autres bailleurs de fonds d’investir 400 000 $ de plus dans Crowdmark. Le programme UTEST ainsi que MaRS Innovation sont maintenant des investisseurs en actions de Crowdmark et les recettes de la vente de ces actions sont réinvesties dans MaRS Innovation et le Connaught Fund.

« MaRS Innovation adopte plutôt le modèle des services bancaires d’investissement, dans le cadre duquel nous contribuons à la création d’entreprises pour ensuite recouvrer un pourcentage de la valeur nette du fondateur pour l’appui accordé au moment de l’établissement de l’entreprise », dit M. Betts.

Crowdmark compte maintenant sept employés, y compris une ancienne cadre d’IBM à la direction des ventes et une ancienne cadre de MaRS Innovation, Lyssa Neel, qui occupe le poste de chef des opérations.

« Nous avons conclu notre première vente, effectuons des visites de vente dans des universités du nord de l’état de New York et mettons la plateforme à l’essai dans 21 pays pour corriger les travaux d’étudiants », dit Mme Neel.

Le marché cible initial est grand et vise les cours de première année universitaire en sciences, en technologie, en génie et en mathématiques, disciplines pour lesquelles il est difficile de trouver suffisamment de correcteurs qualifiés dans un établissement donné. Après la réussite de projets pilotes menés dans des universités, des collèges et des conseils scolaires, plus de 120 000 pages de travaux et d’examens ont été corrigées au moyen de Crowdmark.

Le logiciel a également été très bien coté par la division de l’éducation de la Software & Information Industry Association (SIIA). Crowdmark a été nommée entreprise la plus innovatrice parmi 50 entreprises candidates lors de l’Education Industry Summit de la SIIA en mai dernier.

« La correction des examens en sciences, en technologie, en génie et en mathématiques est plus exigeante que celle des examens de première année d’autres disciplines, qui sont souvent à choix multiples. Il s’agit d’un marché pratiquement inexploité », explique Mme Neel.

Pour M. Colliander, professeur universitaire qui admet n’avoir aucune expérience en affaires, le programme UTEST et MaRS Innovation ont changé la donne.

« J’ai appris comment transformer une idée en entreprise. Sans MaRS Innovation et le programme UTEST, je ne crois pas que j’aurais été capable d’établir mon entreprise aussi rapidement », dit M. Colliander.