Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau canadien sur l'arythmie cardiaque - ReCAr

26,3 millions de dollars pour 2014-2019
À propos   |   Nouvelles   |   Vidéos
Réseau canadien sur l'arythmie cardiaque

Nombre de partenaires
118

Contributions des partenaires
33,3 millions de dollars

Siège social
Western University, London (Ontario)

Directeur scientifique et chef de la direction
Anthony Tang Anthony Tang

Chef des opérations
Bryce Pickard Bryce Pickard

Président du conseil d’administration
Pierre Boyle Pierre Boyle
Directeur adjoint, Institut de la santé circulatoire et respiratoire

Les patients jouent un rôle central dans le réseau de recherche sur l’arythmie


L’occasion

La recherche canadienne sur le rythme cardiaque a donné lieu à des innovations, dont le stimulateur cardiaque externe et l’enregistreur cardiaque implantable. Elle a aussi aidé à déterminer le traitement approprié pour les patients qui souffrent d’une fibrillation auriculaire, à réduire l’insuffisance cardiaque et la mort grâce à la thérapie de resynchronisation cardiaque, ainsi qu’à réduire les risques d’accidents vasculaires cérébraux dus à la fibrillation auriculaire. Cependant, un nombre croissant de patients ont d’importants problèmes d’arythmie, notamment la mort cardiaque subite, la fibrillation auriculaire et la syncope. Le dépistage précoce, la prévention et le traitement impliquent souvent le recours à des médicaments couteux, à des procédures médicales et à une technologie très sophistiquée. Le Canada réunit des scientifiques et des cliniciens de 25 centres de recherche en cardiologie, des ingénieurs, des spécialistes en sciences sociales, des fournisseurs de soins de santé, l’industrie, le gouvernement, des organisations sans but lucratif et des personnes atteintes d’arythmie afin d’élaborer et d’évaluer de nouvelles thérapies pour l’arythmie et favoriser la croissance du secteur canadien de la biotechnologie.

Comment le ReCAr saisit l’occasion

Le Réseau canadien sur l’arythmie cardiaque (ReCAr) est un réseau multidisciplinaire et multisectoriel de plus de 130 chercheurs, partenaires industriels, patients et fournisseurs de soins de santé. Il détermine les priorités de la recherche et travaille avec les intervenants pour mettre les bonnes solutions en place. En ayant recours à des technologies et à des solutions de santé innovatrices et en harmonisant les besoins des patients, du système de soins de santé et de l’industrie, le ReCAr appuie l’élaboration de nouvelles technologies et thérapies qui améliorent le diagnostic, de traitements surs et efficaces, ainsi que des méthodes éprouvées pour assurer l’accessibilité et la durabilité des services de santé. Il développe la capacité des patients à gérer leurs diagnostics et traitements en matière d’arythmie. Cette initiative nationale et coordonnée contribuera à réduire les décès prématurés et la souffrance, augmente la qualité de vie, assure l’utilisation efficace des ressources en soins de santé et favorise la croissance des entreprises canadiennes du secteur de la santé.

Quelques résultats

  • Le ReCAr a versé 3,7 millions de dollars dans le cadre de huit projets appuyés par une subvention de recherche stratégique et une Major Industry-partnered Research Grant visant à aider les gens souffrant d’arythmie. Ces subventions de recherche ont généré 13 millions de dollars en fonds de contrepartie.
  • Le ReCAr s’est associé à IBM pour lancer Heart-SIGN (System for Information Gathering and Networking), une plateforme analytique basé sur l’infonuagique qui permet de gérer, de surveiller, de stocker, de mettre en corrélation et d’analyser les données issues des projets de recherche du réseau. Il utilisera BigInsights on Cloud et Watson Analytics d’IBM pour créer une plateforme informatique qui favorisera l’émergence de nouvelles idées et le partage des résultats des travaux de recherche liés aux perturbations du rythme cardiaque. Cette initiative de collaboration permettra aux chercheurs d’ouvrir de nouvelles pistes qui les aideront à obtenir plus rapidement des résultats cliniques plus cohérents.
  • Le ReCAr, en collaboration avec Baylis Medical, a élaboré un nouveau système transseptal pour les patients qui souffrent d’insuffisance cardiaque. Le système en est à l’étape de la production avec l’autorisation de Santé Canada et de la Food and Drug Administration des États-Unis.
  • Une équipe de chercheurs, qui compte dans ses rangs un chercheur du ReCAr, a créé un outil de dépistage, la cotation du risque de syncope, qui aide les urgentologues à déterminer si un patient qui s’évanouit a les symptômes d’une maladie sous-jacente qui pourrait être dangereuse. Le réseau finance la deuxième phase des travaux de recherche qui vise à valider et à mettre en œuvre l’outil dans les services d’urgence de l’ensemble du Canada, en espérant l’offrir plus tard en ligne et sous forme d’application.

Pour en savoir plus sur le ReCAr

 

Nouvelles
Le 7 novembre 2017
Le 3 novembre 2017
Le 3 novembre 2017
Le 3 novembre 2017
Le 16 octobre 2017
Le 16 octobre 2017
Le 11 septembre 2017
Le 24 juillet 2017
Le 2 juin 2017
Le 31 mars 2017
Le 28 mars 2017
Le 27 mars 2017
Le 1er mars 2017
Le 2 février 2017
Le 1er février 2017
Le 1er février 2017
Le 31 janvier 2017
Le 20 janvier 2017
Le 1er décembre 2016
Le 9 novembre 2016
Le 3 novembre 2016
Le 1er novembre 2016
Le 31 octobre 2016
Le 31 octobre 2016
Le 5 octobre 2016
Le 4 octobre 2016
Le 14 septembre 2016
Le 3 août 2016
Le 5 juillet 2016
Le 30 juin 2016
Le 2 juin 2016
Le 5 mai 2016
Le 14 décembre 2015
Le 2 décembre 2015
Le 19 novembre 2015
Le 20 août 2015
Vidéos
Regardez la vidéo
Heart-SIGN
Le 10 mars 2017
Le lien suivant vous amène à un autre site Web Regardez la vidéo (disponible en anglais seulement)
Regardez la vidéo
CANet Promo Video
Le 13 février 2017
Le lien suivant vous amène à un autre site Web Regardez la vidéo (disponible en anglais seulement)
Regardez la vidéo
Dr. L. Brent Mitchell- Sudden Cardiac Death
Le 31 octobre 2016
Le lien suivant vous amène à un autre site Web Regardez la vidéo (disponible en anglais seulement)