Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le gouvernement du Canada investit dans cinq nouveaux centres de commercialisation

De gauche à droite: Max Fehlmann, Alain Beaudet, Nina Grewal, Karimah Es Sabar, Arvind Gupta, Ed Holder, Sachdev Sidhu, Natalie Dakers

Ces investissements accéléreront la commercialisation de technologies de la santé et des communications, créeront des emplois et favoriseront la croissance

Le 25 août 2014 – Vancouver, Colombie-Britannique – Réseaux de centres d’excellence

Cinq nouveaux centres de commercialisation recevront un appui important du gouvernement du Canada afin d’accélérer la commercialisation de produits et de technologies de la santé et des communications.

L’honorable Ed Holder, ministre d’État (Sciences et Technologie) a fait l’annonce au centre Accel-Rx Health Sciences Accelerator qui recevra 14,5 millions de dollars sur cinq ans pour aider des entreprises en démarrage qui fabriquent des produits issus de la recherche canadienne en sciences de la santé. Le centre Accel-Rx Health Sciences Accelerator favorisera leur croissance en leur donnant accès à du capital-investissement, à d’éventuels partenaires et à des services commerciaux.

Cet investissement est le résultat du plus récent concours du Programme des centres d’excellence en commercialisation et en recherche (CECR). Les CECR réunissent des grappes d’experts de la recherche et des membres du milieu des affaires en vue de faciliter le développement de produits et de technologies à une étape du processus de commercialisation où il est difficile d’obtenir des investissements du secteur privé.

Les faits en bref

  • Les investissements fédéraux totalisant 68,1 millions de dollars sur cinq ans ont été accordés aux centres suivants établis dans l’ensemble du Canada :
    • Accel-Rx Health Sciences Accelerator (Vancouver, Colombie-Britannique)
    • Centre for Commercialization of Antibodies and Biologics (Toronto, Ontario)
    • Centre of Excellence in Next Generation Networks (Ottawa, Ontario)
    • Medical Devices Commercialization Centre (Ottawa, Ontario)
    • NÉOMED (Montréal, Québec)
  • Grâce à ces nouvelles subventions, le Programme des CECR finance actuellement 22 centres qui œuvrent dans plusieurs domaines, notamment les technologies de l’information et des communications, la santé et les ressources naturelles et l’énergie.
  • Créé en 2007, le Programme des CECR investit 30 millions de dollars par année dans l’innovation canadienne.

Citations

« Le gouvernement investit dans les partenariats entre le milieu de la recherche et le milieu des affaires qui permettent de commercialiser les idées. À titre de nouveau CECR, le centre Accel-Rx Health Sciences Accelerator appuiera les entrepreneurs canadiens afin de les rapprocher de nouvelles technologies médicales prometteuses et concurrentielles à l’échelle internationale qui favoriseront la création d’emplois de grande qualité et la croissance économique à Vancouver et dans le reste du Canada. »

Ed Holder, ministre d’État (Sciences et Technologie)

« Les découvertes sont essentielles à l’innovation. Toutefois, pour que l’innovation soit une réussite, il faut fournir un effort ciblé afin de rigoureusement mettre à l’essai la validité des idées qui en sont à la base. Le Programme des CECR joue un rôle essentiel pour répondre à cette demande en fournissant l’expertise et les ressources nécessaires pour transformer des découvertes canadiennes en technologies et produits innovateurs et pour produire des avantages économiques pour le Canada. Ces nouveaux centres constituent un précieux ajout au portefeuille des CECR. »

Alain Beaudet, président, Instituts de recherche en santé du Canada et président intérimaire, Comité de direction des Réseaux de centres d’excellence

« Nous sommes très reconnaissants de l’appui que le gouvernement fédéral continue de donner au secteur de la recherche et de l’innovation au Canada ainsi que des investissements stratégiques qu’il a faits dans la recherche fondamentale et la commercialisation. Le centre Accel-Rx Health Sciences Accelerator vise à maximiser les avantages de cet investissement public dans la R et D, et à favoriser la croissance de l’industrie des sciences de la santé au Canada. Il y parviendra en se fondant sur les forces établies de son réseau de partenaires des CECR de l’ensemble du pays et en en tirant parti, puis en fournissant les capacités et les ressources essentielles pour s’employer à créer de nouvelles entreprises et les appuyer. Ce faisant, la vision du secteur des sciences de la santé du Canada que le centre Accel-Rx Health Sciences Accelerator partage avec le gouvernement fédéral pourra se concrétiser, c’est-à-dire que ce secteur évolue et contribue pleinement à la prospérité économique au Canada. »

Natalie Dakers, directrice, Accel-Rx Health Sciences Accelerator

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter :
Le lien suivant vous amène à un autre site Web @NCE_RCE
Le lien suivant vous amène à un autre site Web @IndustrieCanada

Contacts

Scott French
Directeur des communications et des affaires parlementaires
Cabinet du ministre d’État (Sciences et Technologie)  
Tél. : 613-943-6177

Relations avec les médias
Industrie Canada
Tél. : 613-943-2502; 1-800-328-6189
Courriel : media-relations@ic.gc.ca

Martin Leroux
Agent des relations avec les médias et des affaires publiques
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Tél. : 613-943-7618

Les Réseaux de centres d’excellence, qui administrent le Programme des CECR, offrent des programmes de financement nationaux au nom des trois organismes subventionnaires fédéraux, soit les IRSC, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), et en collaboration avec Industrie Canada et Santé Canada. Les programmes des RCE appuient des collaborations multidisciplinaires à grande échelle entre les établissements postsecondaires, le secteur privé, le secteur public et les organismes sans but lucratif, qui permettent d’axer la capacité de recherche du Canada sur les défis d’ordre économique et social, d’aider à commercialiser et à appliquer des percées en recherche, d’accroître la R et D dans le secteur privé et de former du personnel hautement qualifié.