Rseaux de centres d'excellence
Gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le gouvernement du Canada aide à lutter contre les allergies grâce à l'innovation

AllerGen, un réseau de centres d’excellence, obtient un renouvellement pour un second mandat de sept ans

De gauche à droite : Mike Wallace, député de la circonscription de Burlington; Dr Judah Denburg, directeur scientifique et président et chef de la direction d’AllerGen; l’honorable Gary Goodyear, ministre d’État aux Sciences et à la Technologie; Dre Diana Royce, directrice administrative et chef des opérations d’AllerGen; Lisa Drouillard, directrice adjointe des Réseaux de centres d’excellence et Patrick Deane, recteur et vice-chancelier de la McMaster University.

Hamilton, le 23 mars 2012 – Le gouvernement fédéral a renouvelé le financement d’un réseau de spécialistes en recherche provenant du milieu universitaire et des secteurs public et privé afin de lui permettre de poursuivre sa lutte contre les allergiques et les maladies immunes connexes. L’honorable Gary Goodyear, ministre d’État des Sciences et de la Technologie, a annoncé aujourd’hui l’octroi de 36,5 millions de dollars afin d’appuyer le réseau de centres d’excellence AllerGen pour les sept prochaines années.

« L’innovation nous permet d’améliorer la vie des Canadiens et de créer des emplois grâce à la science et à la technologie. Nous investissons dans les Réseaux de centres d’excellence afin d’améliorer la qualité de vie des Canadiens, de renforcer l’économie et de stimuler la création d’emplois, a indiqué le ministre Goodyear. Nous pouvons vendre nos solutions au reste du monde, car les problèmes que nous devons résoudre en tant que Canadiens ne sont pas exclusifs au Canada. Grâce à l’innovation, les travaux de recherche menés par AllerGen aideront à améliorer la vie de millions de Canadiens qui souffrent des complications relatives aux allergies. »

Les récentes percées du réseau comprennent l’amélioration du diagnostic de l’asthme et la prévision des crises, la découverte des liens entre les gènes et les allergies et l’asthme, et la détermination de l’incidence des facteurs socioéconomiques sur le développement du système immunitaire.

« L’équipe du réseau AllerGen consiste en un groupe de chercheurs très talentueux et aux compétences très diverses qui s’attaquent à tous les aspects de ce problème, a indiqué Suzanne Fortier, présidente du Comité de direction des Réseaux de centres d’excellence (RCE) et présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. En plus de découvrir les causes sous-jacentes, de mettre au point de nouveaux traitements et de jeter les bases des stratégies de prévention, ils contribuent à accroître le nombre de personnes hautement qualifiées qui travaillent dans ce domaine. »

Judah Denburg, directeur scientifique et chef de la direction d’AllerGen, ajoute : « Au cours des sept prochaines années, AllerGen se concentrera sur des activités de commercialisation et de mobilisation des connaissances. Les efforts d’AllerGen en matière de recherche et développement permettront de créer des emplois de grande valeur, de former la prochaine génération de chercheurs, d’entrepreneurs et de spécialistes qui occuperont ces emplois et de laisser, à l’échelle internationale, un héritage d’avantages socioéconomiques et une meilleure qualité de vie aux personnes qui sont aux prises avec des allergies, l’asthme ou l’anaphylaxie, ainsi qu’à leur famille ».

AllerGen, dont le sigle signifie le réseau des allergies, des gènes et de l’environnement et dont le siège se trouve à la McMaster University, compte près de 200 chercheurs travaillant dans 23 universités et au sein d’autres organismes. Les recherches du réseau sont axées sur trois principaux thèmes : les interactions entre les gènes et l’environnement; les diagnostics et les thérapies; et la santé publique, l’éthique, les politiques et la société.

Financé pour la première fois en 2004 par l’entremise du Programme des RCE du gouvernement fédéral, le réseau AllerGen voit son financement renouvelé à la suite d’un processus d’évaluation qui a permis de déterminer qu’il atteignait les niveaux requis d’excellence dans ses réalisations scientifiques, ses futurs objectifs de recherche et ses activités de formation et de transfert des connaissances.

Le Programme des RCE est une initiative fédérale administrée conjointement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, en partenariat avec Industrie Canada.

Le 23 mars 2012; Hamilton, Ontario, Canada; l’honorable Gary Goodyear, ministre d’État aux Sciences et à la Technologie, regarde dans un microscope pendant la visite du laboratoire du Dr Judah Denburg, directeur scientifique et président et chef de la direction d’AllerGen, après l’annonce du renouvellement du financement du centre de réseaux d’excellence AllerGen.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Stephanie Thomas
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Gary Goodyear
Ministre d’État (Sciences et Technologie)
Tél. : 613-960-7728

Relations avec les médias
Industrie Canada
Tél. : 613-943-2502

Kelly Nolan
Gestionnaire des communications
Secrétariat des Réseaux de centres d’excellence
Tél. : 613-996-0390
Tél. cell. : 613-889-1761
Courriel : kelly.nolan@nce-rce.gc.ca


Document d’information

Renouvellement du financement du réseau AllerGen

Le Programme des réseaux de centres d’excellence (RCE) vise à mobiliser les meilleurs chercheurs canadiens des milieux universitaire, privé et public en vue du développement de l’économie nationale et de l’amélioration de la qualité de vie des Canadiens. Les réseaux sont sélectionnés en fonction de leur excellence en recherche, de leur capacité à s’allier les meilleurs chercheurs de l’ensemble du pays, de leurs partenariats avec la collectivité réceptrice et des avantages socioéconomiques qu’ils peuvent générer.

Le Réseau des allergies, des gènes et de l’environnement (AllerGen) est financé depuis 2004 afin de catalyser et d’appuyer la découverte, le développement, le réseautage, le renforcement des capacités, la commercialisation et le transfert des connaissances pour contribuer à la réduction du fardeau que représentent les maladies allergiques et les maladies immunes connexes. Après l’achèvement du premier mandat de sept ans du réseau, son financement sera renouvelé à raison de 36,5 millions de dollars sur les sept prochaines années afin de lui permettre de poursuivre ses travaux. La demande de renouvellement a été évaluée par un groupe d’experts, par le Comité de sélection permanent des RCE et par le Comité de direction des RCE, en fonction des cinq critères suivants :

  • l’excellence du programme de recherche;
  • la formation du personnel hautement qualifié;
  • le fonctionnement en réseau et les partenariats;
  • le transfert de connaissances et l’exploitation de la technologie;
  • la gestion du réseau.

Le réseau AllerGen, dont le siège est situé à la McMaster University, compte près de 200 chercheurs travaillant dans 23 universités et au sein d’autres organismes de toutes les régions du pays. Les chercheurs du réseau AllerGen combinent les sciences fondamentales et cliniques aux sciences sociales afin de répondre à des questions importantes concernant les maladies allergiques. Ces collaborations ont mené à de nouveaux outils, médicaments et thérapies pour traiter les allergies, ainsi qu’à de nouvelles politiques et pratiques qui aideront à améliorer la santé des patients. Les recherches du réseau AllerGen sont axées sur trois grands thèmes :

  • les interactions entre les gènes et l’environnement;
  • les diagnostics et les thérapies;
  • la santé publique, l’éthique, les politiques et la société.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le réseau à Le lien suivant vous amène à un autre site Web www.allergen-nce.ca (en anglais seulement).

Établis en 1989, les RCE représentent des partenariats établis entre les universités, l’industrie, le gouvernement et des organisations sans but lucratif. Formant une partie intégrante de la stratégie fédérale en matière de sciences et de technologie, intitulée Réaliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada, ces partenariats de recherche pancanadiens, multidisciplinaires et multisectoriels assurent la jonction de l’excellente recherche avec le savoir-faire industriel et l’investissement stratégique.